<
Accueil  Savoir-faire  Aides orthopédiques  Définitions et groupes d’aides orthopédiques
Définitions et groupes d’aides orthopédiques

Les bandages et orthèses sont des aides techniques orthopédiques servant au traitement et à la prévention des blessures et lésions de l’appareil locomoteur actif et passif. Ils comprennent trois grands groupes : bandages, orthèses et attelles.

Le mot « orthèse » vient du grec ancien orthos, qui signifie « correct » ou « droit », et thesis que l’on peut traduire par « position » ou « posture ».

À première vue, les aides orthopédiques ne sont rien de plus que des aides mécaniques à action externe. Elles exercent principalement un effet mécanique et complètent, soutiennent ou renforcent les fonctions motrices. Elles aident à compenser ou à corriger les troubles ou les limitations des fonctions de l’appareil locomoteur.

Les bandages et les orthèses ont un double effet : aides mécaniques passives, ils favorisent en même temps la stabilisation musculaire active des articulations et favorisent ainsi les fonctions biomécaniques et neuromusculaires du corps.

Les bandages et les orthèses ont certaines caractéristiques de construction :

  • ils entourent des parties du corps, généralement une ou plusieurs articulations ;
  • ils sont serrés et agissent directement sur la surface de la peau.

Classification des groupes d’aides orthopédiques

Il n’est pas toujours facile de différencier bandages, orthèses et attelles, car la limite entre ces groupes n’est pas nette et il n’existe pas de nomenclature universellement reconnue. La liste des aides n’aide pas toujours à éclaircir la question, mais crée parfois encore plus de confusion.

Pour simplifier la distinction entre les catégories d’aides orthopédiques, on peut se demander si chaque instrument influe sur les possibilités de mouvement des articulations concernées, et de quelle manière. Il est ainsi possible de départager clairement les différents groupes.

Les différences fonctionnelles entre les groupes d’aides orthopédiques sont liées aux particularités de leur construction et aux matériaux employés. Alors que les bandages sont pour la plupart fait de textiles élastiques et déformables, qui ne limitent pas notablement la mobilité des articulations, les orthèses et attelles sont souvent faites de matériaux rigides et non élastiques, formant une sorte d’exosquelette capable d’absorber les efforts mécaniques et de les transmettre à l’appareil locomoteur.

Chaque groupe possédant des éléments de construction de l’autre, il est quasiment impossible de séparer clairement les bandages des orthèses. On peut simplifier la distinction de la manière suivante :

  • Bandages :

La construction des bandages a pour but de créer un contact étendu et généralement compressif avec la peau. Ce contact avec la peau est la base des effets proprioceptifs, rhéologiques et stabilisateurs des bandages. L’action externe, principalement mécanique, sur la surface de la peau déclenche ainsi des effets secondaires internes. La bande classique peut être remplacée par un bandage élastique, éventuellement rembourré.

Genouillère GenuPro Activ 
Photographie : Genouillère GenuPro Activ
  • Orthèses :

 Chevillère Dynastab Dual
Photographie : Chevillère Dynastab Dual

  •  Attelles :

Les attelles servent à immobiliser les articulations. Selon l’articulation et l’indication, l’immobilisation se fait dans une position définie, qui peut être imposée par la forme de l’attelle ou ajustée.


 Genouillère Ligaflex Classic
Photographie : Attelle d'immobilisation Ligaflex Classic

 

Principaux groupes d’aides orthopédiques


Bandages

Orthèses

Attelles

Influence sur la mobilité :

·               

·                Pas de limitation notable de la mobilité ni de l’amplitude des mouvements

  • ·                Guidage et stabilisation de certains mouvements

    ·                Arrêt et limitation sélectifs des mouvements contraignants ou dangereux

  • ·                Blocage (dans la mesure du possible) des mouvements des articulations ou parties du corps concernées

Buts du traitement

  • ·         

    ·                Mobilisation du patient et accélération de la guérison

    ·                Réduction des douleurs

     

  • ·                Mobilisation précoce du patient et accélération de la guérison

    ·                Prévention des dysfonctionnements liés à l’immobilisation

    ·                Décharge et protection des structures

    ·                Réduction de la douleur

  • ·                Décharge et protection des structures

    ·                Établissement et maintien d’une position définie

    ·                Réduction de la douleur

Exemples

  • ·                Genouillères rotuliennes

    ·                Chevillères de contention

  • ·                Orthèses de guidage du genou et de stabilisation des fonctions

    ·                Orthèses de stabilisation de la cheville

  • Stabilisierungs-orthesen für das Sprunggelenk
  • ·                Attelles d’immobilisation pour le genou

    ·                Attelles d’immobilisation pour la cheville

 

Classification selon le principe de construction

Sur la base de leur principe de construction et d’action, on distingue différents groupes de bandages et d’orthèses. Chaque principe de construction détermine une action plus ou moins importante sur la fonction articulaire.

  • Bandages de contention
    • Effet de contention, faible stabilisation mécanique externe donc peu de limitations fonctionnelles
    • Mobilisation importante, faible immobilisation
Stabilisation principalement indirecte, par une action sur la stabilisation musculaire active de l’articulation (proprioception)
 

Photographie : Chevillère MalleoPro Activ

 

  • Bandages et orthèses de stabilisation fonctionnelle
    • Mobilité préservée ; immobilisation sélective possible par blocage ou limitation de certains mouvements
    • Soutien et stabilisation du guidage articulaire par des éléments de guidage mécanique
    • Stabilisation indirecte possible, par une action sur la stabilisation musculaire active de l’articulation (proprioception)
 
Genouillère GenuPro Control C
  
  • Orthèses de stabilisation (attelles d’immobilisation)
    • Stabilisation et immobilisation partielle (passives) de l’articulation par des éléments mécaniques reliant les deux parties de l’articulation
    • Mobilité fortement restreinte, fort effet d’immobilisation

 
Photographie : attellee d'immobilisation Ligaflex Immo 20° 


Sitemap Imprimer cette page
THUASNE rachète Townsend
Pour plus de renseignements

Les produits présentés sur ce site sont des dispositifs médicaux qui au titre de la directive européenne 93/42CE portent le marquage CE.
Avant utilisation, lire attentivement la notice et demander conseil à un professionnel de santé